vu 15 fois

À propos

L'auteur-compositeur français revient avec un troisième album prometteur et plein d'énergie

Foncer. Ne pas penser à hier, et le moins possible à demain. Voilà l'état d'esprit qui a guidé la réalisation d'« Adrénaline », le troisième album d'Hervé, à paraître le 31 mai.

Une collection de chansons composées à l'instinct et enregistrées dans la foulée en équipe réduite à Brixham, sur la côte sud de I'Angleterre, la tournée de son deuxième album « Intérieur Vie » à peine terminée. Une sorte de retour aux sources pour Hervé, qui, en véritable numéro 10, s'est entouré de sa famille, de ses proches et son équipe qui l'accompagne depuis cinq ans pour remobiliser une forme d'énergie collective et remettre la musique au centre du jeu.

Sacré « Révélation masculine » aux Victoires de la Musique en 2021 pour « Hyper », album inaugural où il organisait la rencontre inédite entre l'impressionnisme rock d'un Bashung et le dancefloor, Hervé a donc choisi, comme on revient aux fondamentaux, de retrouver l'Angleterre. Un pays sillonné de Iong en large, d'abord pendant son adolescence à travers les ondes FM des radios rock qui nourrissaient leurs playlists avec les tubes des années britpop, puis sur le siège arrière d'une Ford Fiesta avec son groupe Postaal, booké à travers tout le royaume au milieu des années 2010.

C'est donc dans cette atmosphère que l'on se retrouve catapulté en poussant la porte d'« Adrénaline », avant que ne surgisse l'énorme basse électro-funk de CLASHHH ! et qu'une guitare ne vienne mordre la chanson aux couplets. C'est la première surprise qui nous attend ici : la présence de l'instrument roi du rock, une nouveauté chez Hervé. En majesté sur le premier single extrait de l'album, « Sémaphore », émouvante ballade acoustique lestée par le spleen des années qui défilent dans le rétroviseur, la guitare joue également des épaules sur le jangly. Encore, dont on jurerait la mélodie tombée des flight cases d'Electronic, le projet de Johnny Marr et Bernard Sumner qui unissait déjà à l'époque les mélancolies des deux plus influents groupes d'indie-pop british des années 80, The Smiths et New Order. Sur « Comme Tout Le Monde », irrésistible boogie-rock T-Rexien, c'est le babil d'un nouveau-né qui ouvre le match, et c'est la voix d'Éric Cantona himself qui semble lui répondre en écho sur « Adrénaline », ravissante plage instrumentale où l'on se prend à rêver enchaîner les jongles sous un soleil couleur crème aux œufs en compagnie de l'ancien « King » de Manchester United.

Pour autant, la petite entreprise DIY d'Hervé n'évolue pas que dans la brique rouge et les bow-windows écaillés : si Le Tube de l'été évoque malicieusement l'inusable « Common People » de Pulp, chanson qui a rendu sa fierté à la working class britannique, c'est bien encore au tranchant des textes du regretté Daniel Darc (Taxi Girl) et aux jeux de mots carambolés de Boris Bergman et Jean Fauque, les paroliers historiques de Bashung (sur Moins une ou Rien de personnel) qu’Hervé affûte sa plume, toujours l'une des plus singulières qui soit de ce côté-ci de la Manche.

On raconte qu'un shoot d'adrénaline est capable de faire repartir un cœur à l'arrêt. Cette année, le nôtre battra à coup sûr au rythme de l'album d'Hervé.

  • Bruxelles
Heure d'ouverture
20:00
Heure de fermeture
22:30

Contacts et médias

Retrouvez ici l'inventaire des plateformes sur lesquelles l'organisation est active

À propos

L'auteur-compositeur français revient avec un troisième album prometteur et plein d'énergie

Foncer. Ne pas penser à hier, et le moins possible à demain. Voilà l'état d'esprit qui a guidé la réalisation d'« Adrénaline », le troisième album d'Hervé, à paraître le 31 mai.

Une collection de chansons composées à l'instinct et enregistrées dans la foulée en équipe réduite à Brixham, sur la côte sud de I'Angleterre, la tournée de son deuxième album « Intérieur Vie » à peine terminée. Une sorte de retour aux sources pour Hervé, qui, en véritable numéro 10, s'est entouré de sa famille, de ses proches et son équipe qui l'accompagne depuis cinq ans pour remobiliser une forme d'énergie collective et remettre la musique au centre du jeu.

Sacré « Révélation masculine » aux Victoires de la Musique en 2021 pour « Hyper », album inaugural où il organisait la rencontre inédite entre l'impressionnisme rock d'un Bashung et le dancefloor, Hervé a donc choisi, comme on revient aux fondamentaux, de retrouver l'Angleterre. Un pays sillonné de Iong en large, d'abord pendant son adolescence à travers les ondes FM des radios rock qui nourrissaient leurs playlists avec les tubes des années britpop, puis sur le siège arrière d'une Ford Fiesta avec son groupe Postaal, booké à travers tout le royaume au milieu des années 2010.

C'est donc dans cette atmosphère que l'on se retrouve catapulté en poussant la porte d'« Adrénaline », avant que ne surgisse l'énorme basse électro-funk de CLASHHH ! et qu'une guitare ne vienne mordre la chanson aux couplets. C'est la première surprise qui nous attend ici : la présence de l'instrument roi du rock, une nouveauté chez Hervé. En majesté sur le premier single extrait de l'album, « Sémaphore », émouvante ballade acoustique lestée par le spleen des années qui défilent dans le rétroviseur, la guitare joue également des épaules sur le jangly. Encore, dont on jurerait la mélodie tombée des flight cases d'Electronic, le projet de Johnny Marr et Bernard Sumner qui unissait déjà à l'époque les mélancolies des deux plus influents groupes d'indie-pop british des années 80, The Smiths et New Order. Sur « Comme Tout Le Monde », irrésistible boogie-rock T-Rexien, c'est le babil d'un nouveau-né qui ouvre le match, et c'est la voix d'Éric Cantona himself qui semble lui répondre en écho sur « Adrénaline », ravissante plage instrumentale où l'on se prend à rêver enchaîner les jongles sous un soleil couleur crème aux œufs en compagnie de l'ancien « King » de Manchester United.

Pour autant, la petite entreprise DIY d'Hervé n'évolue pas que dans la brique rouge et les bow-windows écaillés : si Le Tube de l'été évoque malicieusement l'inusable « Common People » de Pulp, chanson qui a rendu sa fierté à la working class britannique, c'est bien encore au tranchant des textes du regretté Daniel Darc (Taxi Girl) et aux jeux de mots carambolés de Boris Bergman et Jean Fauque, les paroliers historiques de Bashung (sur Moins une ou Rien de personnel) qu’Hervé affûte sa plume, toujours l'une des plus singulières qui soit de ce côté-ci de la Manche.

On raconte qu'un shoot d'adrénaline est capable de faire repartir un cœur à l'arrêt. Cette année, le nôtre battra à coup sûr au rythme de l'album d'Hervé.

  • Bruxelles
Heure d'ouverture
20:00
Heure de fermeture
22:30

Contacts et médias

Retrouvez ici l'inventaire des plateformes sur lesquelles l'organisation est active

Recherche

  • Reset
  • Reset
  • AUJOURD'HUI
  • DEMAIN
  • CETTE SEMAINE
  • CE WEEK-END
  • VENDREDI
  • À TOUT MOMENT
  • CE MOIS-CI
  • WEEK-END PROCHAIN
  • Rock
  • Pop
  • Electro
  • Punk
  • Rap
  • Hip Hop
  • Alternative
  • Indie
  • Metal
  • Francophone
  • Experimental
  • Psychedelic
  • Jazz
  • En afficher +
  • Folk
  • Noise
  • Techno
  • Garage
  • Hardcore
  • House
  • Trap
  • Soul
  • Stoner
  • Progressive
  • Ambient
  • Blues
  • R'n'B
  • Death Metal
  • Black Metal
  • Pop-rock
  • Reggae
  • Rock And Roll
  • Post Rock
  • Ska
  • Doom
  • Electronica
  • Funk
  • Noise Rock
  • Chanson Française
  • Chanson
  • Industrial
  • Electro Pop
  • Sludge
  • Urbain
  • Rock Alternatif
  • World Music
  • Acoustic
  • Metalcore
  • Synth
  • Instrumental
  • Math Rock
  • Dub
  • Afro
  • Pop Rock
  • New Wave
  • Groove
  • Heavy
  • Hard Rock
  • Grunge
  • Drum And Bass
  • Post-punk
  • Dream Pop
  • Chansons à  texte
  • Electro Rock
  • Melodic
  • Post punk
  • Afro Beat
  • Deep House
  • Dark
  • Fusion
  • Tech House
  • Songwriting
  • Krautrock
  • Post-hardcore
  • Electronic
  • Bass Music
  • Lo-Fi
  • Trance
  • Dance
  • Disco
  • Shoegaze
  • Minimal
  • Cinematic
  • Cold Wave
  • Post Metal
  • Trip Hop
  • Festif
  • No Wave
  • Variété
  • Singer
  • Electro Punk
  • Break Beat
  • EBM
  • IDM
  • Blues-rock
  • Dubstep
  • Spoken Word
  • Down Tempo
  • Space Rock
  • Latin
  • Dark Wave
  • Post-rock
  • Synth Wave
  • Piano
  • Singer/songwriter
  • Dancehall
  • Thrash Metal
  • Improvisation
  • Electro Acoustic
  • Chill
  • Nu-metal
  • Cloud
  • Celtic
  • Jungle
  • UK Garage
  • Dj
  • Old School
  • Tribal
  • Loud
  • Rapbelge
  • Deathcore
  • Reggaeton
  • Punk-rock
  • Performance
  • Live Electronics
  • Female Vocals
  • Gothic
  • Atmospheric
  • Rock indépendant
  • Humour
  • Trash Metal
  • Ragga
  • Power Rock
  • Underground
  • Drums
  • Power Pop
  • Balkan
  • Jazzy-pop
  • One Man Band
  • Contemporain
  • Bedroom Pop
  • Queer
  • Baile funk
  • Glam
  • Classic Rock
  • Percussions
  • Fanfare
  • Mélancolique
  • Psych
  • Boogie
  • Irish
  • French Touch
  • Rock-pop
  • Indie rock
  • Electro-pop
  • Funk-rock
  • Tech-house
  • Crust
  • Post Grunge
  • Brass Band
  • Lyrique
  • Metal moderne
  • Electro-Rock
  • Cumbia
  • Gypsy
  • Americana
  • Post Industrial
  • Folk-rock
  • Modern Jazz
  • Traditionnel
  • Power trio
  • #housemusic
  • Future House
  • Italian
  • Suréalisme
  • Electro hip-hop
  • Rock - pop
  • Loops
  • Detroit
  • Rap alternatif
  • Techno-punk
  • Hybride
  • Riot Grrrl
  • UK Bass
  • #ambiance
  • Psyché
  • Stoner rock
  • Middle East
  • Intimist
  • Punk-grunge
  • Variété française
  • Southern Rock
  • Vintage
  • Feminism
  • #dance
  • Rock-fusion
  • Saxophone
  • Rock français
  • Tribute
  • Heavy metal
  • Fuzz Psych
  • Medieval
  • #deephouse
  • Duo
  • Chamber Pop
  • Manouche
  • Goth
  • #fusion
  • #bass
  • Rap pop
  • Maniaco-expressif
  • Electro-melancholic
  • Lyrics
  • #electroclash #synthpop #français
  • Soul alternative.
  • Texte en français
  • Rock progressif
  • Indie pop
  • Streetband
  • Solo
  • Fuzz
  • Downtempo
  • House, breakbeat, techno
  • Guitare
  • Doom métal
  • #rap #hiphop #chant
  • Alternative rock
  • Garage hypnotique
  • Urban rock
  • Girl power
  • Violoncelle
  • Variété wallonne à  tendance hip-hop
  • #chicagohouse
  • #discohouse
  • #classichouse
  • Crossover
  • Progressive techno
  • Nocturne
  • Progressive rock
  • #rap #hiphop #chant #rapféminin
  • #mood
  • #electro rock
  • #freaks
  • Synth pop
  • #funkyhouse
  • #clubhouse
  • Math pop
  • Electro world
  • Rock'n roll
  • #dancefloor
  • Afroclub
  • Musique métissée
  • Free jazz
  • Punk jazz
  • Rap rock
  • Volupté
  • Heavy rock
  • Mashup
  • Nu metal
  • Trapcore
  • Blues trash
  • Organique
  • Reggada
  • Volupté urbaine
  • Musique brésilienne
  • Musique métissée folk jazz franco brésilien
  • Punk garage
  • 2tone ska
  • Electro, miami bass, post-punk, new beat, and synth pop
  • #chanteurpourenfants
  • #tuverrascafaitdubien
  • Post ska rock
  • Musique urbaine
  • Blackened crust punk
  • Geek core
  • Breaks disco
  • No future wave
  • Ovni
  • Indus
  • Blackened death metal
  • Acid house

0 Résultat

0 Résultat